Comprendre les grammages

50 et 60 g/m² : Souvent utilisés pour les mailings (envois publicitaires), ce sont des grammages écologiques puisqu’ils permettent d’économiser de l’énergie (transport) et jusqu’à 25% de matières premières.

70 et 75 g/m² : Grammages écologiques, idéals pour les grands tirages.

80 g/m² : C’est le grammage standard, sans doute le plus commun de tous : il sert à la fois à la maison et au bureau, pour vos impressions et copies quotidiennes.

90 g/m² : Parfait pour les impressions recto/verso, il offre une meilleure opacité.

100 et 110 g/m² : Utilisés pour les documents importants de présentation ou les communications officielles, les papiers de 100 ou 110 g/m² offrent une tenue impeccable.

120 et 250 g/m² : Pour réaliser de belles couvertures de dossier ou pour imprimer de grands aplats de couleurs, il n’y a pas mieux.

Notez que la rigidité du papier augmente avec le grammage. Elle influence directement la machinabilité du papier et donc l’efficacité du matériel d’impression.

Enfin, la tenue (appelée aussi « la main ») exprime le rapport entre l’épaisseur d’un papier (en microns µ) et son poids (g/m²). Un papier a de la tenue lorsque son épaisseur est élevée, comparée à son grammage.

Mesurer la blancheur

La blancheur d’un papier se mesure au travers de l’indice CIE. Plus l’indice est élevé, plus le papier est blanc et valorise vos documents. C’est une valeur très importante qui a une incidence directe sur l’intensité des contrastes tant pour des impressions noir et blanc que couleurs.
CIE MOINS DE 159 :
BLANCHEUR CLASSIQUECes papiers sont davantage utilisés pour des impressions internes, photocopies, fax, brouillons…
Voir les papiers blancheur classique
CIE 159 À163 :
BLANCHEUR ÉLEVÉEAvec un indice entre 160 et 168, vous êtes sûr d’obtenir un très bon contraste et un rendu d’impression net.
Voir les papiers blancheur élevée
CIE 164 ET PLUS :
BLANCHEUR EXTRATrès qualitatifs, ces papiers sont recommandés pour des documents importants et les impressions recto verso…
Voir les papiers blancheur extra

La blancheur influence également l’opacité de votre document. Une bonne opacité est notamment nécessaire pour les impressions recto verso (pour éviter des effets de transparence inconfortables pour la lecture).

Identifier les textures et finitions
Il existe deux grandes catégories de papier.

LE PAPIER OFFSET (NON COUCHÉ) :
C’est le plus couramment utilisé en imprimerie (pour les envois publicitaires de masse) ; il est plus résistant, absorbe bien les couleurs et offre un rendu visuel supérieur.

LE PAPIER COUCHÉ :
Un papier lisse au toucher est un papier « couché », c’est-à-dire qu’il recouvert d’une ou deux couches de produit. Il peut être brillant, mat ou satiné.

Carton expédition postale
Papier lissé/satiné : Propriété d’un papier qui dépend des irrégularités de la surface. Plus un papier est lisse, meilleure sera la qualité d’impression.

Papier vélin : Papier sans grain, soyeux et lisse.

Papier vergé : Papier qui, en transparence, laisse apparaître de fines lignes horizontales dans l’épaisseur du papier. Idéal pour la correspondance.

 

Vérifier la compatibilité avec l’imprimante

Si la compatibilité machine/papier était capitale à une époque, ce n’est plus vraiment le cas maintenant. Un papier « jet d’encre » peut très bien faire l’affaire pour une imprimante laser par exemple, et vice versa. Cependant, mieux vaut comprendre les spécificités des machines pour être sûr de son choix.

LES PAPIERS LASERIls sont étudiés pour résister à la chaleur du système d’impression laser d’un copieur ou d’une imprimante. Aucune déformation de la feuille en sortie machine. Idéal pour des sorties rapides de textes ou graphiques couleurs.
LES PAPIERS JET D’ENCREUn traitement spécifique de surface permet un séchage rapide de l’encre et un excellent niveau d’absorption pour obtenir des couleurs vives. Idéal pour des impressions riches en couleurs ou à-plats.
LES PAPIERS MULTIFONCTIONÀ usage quotidien, ils sont utilisés pour des applications simples (fax, mail, copies, brouillons…) ou pour des travaux plus sophistiqués (rapports, présentations…). Ils offrent une polyvalence d’impression garantie sur les copieurs, les imprimantes laser et jet d’encre.
Comprendre les normes et labels
Carton expédition postale
Le label Écolabel
Label écologique européen, Écolabel est seulement octroyé à des produits qui ont un impact réduit sur la nature. Les produits se composent pour au moins 50% de papier recyclé ou pour au moins 50% de fibres issues d’une gestion durable des forêts.
Carton expédition postale
Le papier FSC (Forest Stewardship Council)
Maintien de l’écosystème forestier, protection des autochtones, lutte contre la pollution, protection des sols… FSC est un label multicritères avec des exigences à la fois environnementales et sociales.
Carton expédition postale
Le papier PEFC
Cette certification atteste que le bois à l’origine du papier provient de forêts gérées durablement. Ses engagements : garantir l’équilibre gibier/forêt, favoriser la diversité, replanter, conserver les arbres morts, ne pas recourir aux OGM, …
Carton expédition postale
Le label Ange Bleu
Interdiction de substances toxiques, de blanchiment au chlore gazeux, d’additifs chimiques… Créé en Allemagne en 1978, le label allemand est un des labels environnementaux les plus strictes d’un point de vue écologique. Il certifie que le papier est fait à partir de fibres 100% recyclées.
Carton expédition postale
Le label Origine France Garantie
Ce label garantit que le papier est 100% français provenant de forêts locales, de plus 85% de l’énergie utilisée lors de la fabrication est verte.
Carton expédition postale
La norme ISO 9706
Elle définit les conditions de fabrication de papiers dits «permanents». Un papier qui satisfait à ces critères peut être conservé de longues années dans des conditions d’archivages (milieu tempéré et protégé de la lumière). Tous les papiers disponibles chez Bruneau sont conformes à la norme ISO 9706.